Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
                               La vida loca

La muerte es la vida

Publié le 27 Octobre 2013 par Anne De Oliveira

La muerte es la vida

Ces derniers jours sont teintés de joie et de tristesse , on prépare la fête des morts à la mexicaine.

On décore , on s'amuse mais on prends aussi conscience de la place de la mort et des morts aux Mexique. La vie et la mort sont ici indissociées, les morts ne sont pas loin, tabous, cachés.

On en prends soin , on leur dresse des autels fleuris, on leur apporte de quoi manger. Le lien est fait entre les "mondes" de façon toute naturelle comme on visiterait une personne chère qu'on a pas vu depuis un certain temps.

Moments forts s'il en est que je suis ravie de vivre, tant le côté aseptisé des célébrations en France me pesait.

Une nouvelle aventure aussi pour les filles qui le vivent bien plus naturellement et simplement que nous et qui vont pouvoir célébrer à leur façon ce qui les lient encore avec des animaux (notamment pour Naïa) qui leurs étaient chers puisque nous avons souhaité comme cela se fait dans chaque maison faire un petit autel.

Moment de découverte aussi car nous ne maîtrisons pas les "codes" de la fête des morts alors avec l'aide d'un livre "Frida et Diego au pays de squelettes" et de nos voisins on apprends que pour la fête soit complète il nous faut les Œillets d'Inde , les "calaveras des azucar" (friandises en sucre en forme de tête de mort), le pan del muerto, et des petits personnages ou photos à l'effigie de ceux qui sont passés dans "l'autre monde".

On est (presque) prêts , pour la suite des réjouissances. Qu'allons nous découvrir encore?

Suspens ...

Spéciale dédicace de circonstance pour Lou Reed...

La muerte es la vida
La muerte es la vida
La muerte es la vida
La muerte es la vida
La muerte es la vida
La muerte es la vida
La muerte es la vida
La muerte es la vida
La muerte es la vida
La muerte es la vida
La muerte es la vida
La muerte es la vida
La muerte es la vida
La muerte es la vida
La muerte es la vida
La muerte es la vida
La muerte es la vida
La muerte es la vida
La muerte es la vida
La muerte es la vida
La muerte es la vida
La muerte es la vida
La muerte es la vida
La muerte es la vida
La muerte es la vida
La muerte es la vida
La muerte es la vida

Un texte que j'aime beaucoup bien que n'ayant pas d'attaches religieuses et que j'ai retrouvé sur l'autel de mon club de danse en espagnol:

LA MUERTE NO ES EL FINAL (San Agustín de Hipona)

La muerte no es nada, sólo he pasado a la habitación de al lado.

Yo soy yo, vosotros sois vosotros.

Lo que somos unos para los otros seguimos siéndolo

Dadme el nombre que siempre me habéis dado. Hablad de mí como siempre lo habéis hecho. No uséis un tono diferente.

No toméis un aire solemne y triste.

Seguid riendo de lo que nos hacía reír juntos. Rezad, sonreíd, pensad en mí.

Que mi nombre sea pronunciado como siempre lo ha sido, sin énfasis de ninguna clase, sin señal de sombra.

La vida es lo que siempre ha sido. El hilo no se ha cortado.

¿Por qué estaría yo fuera de vuestra mente? ¿Simplemente porque estoy fuera de vuestra vista?

Os espero; No estoy lejos, sólo al otro lado del camino.

¿Veis? Todo está bien

Commenter cet article