Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
                               La vida loca

Trouver une piscine à México

Publié le 8 Août 2013 par Anne De Oliveira

Trouver une piscine à México

Hier matin j'étais encore certaine que tout était possible, qu'il ne fallait qu'un peu de volonté pour déplacer des montagnes. Hahaha idéaliste que j'étais.

Naïa m'a dit au réveil "j'aimerais bien aller à la piscine". J'ai donc regardé sur internet et je me suis aperçue que justement il y en avait une dans ma rue.

Alors on y est allé pour se renseigner...

Etape 1 : Passer la barrière de surveillance parce que le centre sportif/aquatique se trouve en condominio (espace gardé). Pas très compliqué au demeurant "suffit" d'expliquer à monsieur le gardien pourquoi on vient (oh solitude...). Ensuite le monsieur te demande de t'enregistrer sur la feuille d'entrée, ce qui implique que tu marque aussi dessus pourquoi tu viens. Ca a l'air fastoche comme ça et à froid j'aurais réussi les doigts dans le nez mais là avec les filles, la poussette, la chaleur et les trois mecs de la guérite qui me regardaient je me sentais "un peu" observée. Bon j'ai écrit des trucs qui ressemble vaguement de trèèès loin à du Mexicain et on a pu rentrer.

Ensuite arrivée à la piscine , les filles trépignent , on voit le bassin , des enfants parfaits, qui nagent parfaitement avec leurs parents parfaits et l'uniforme de la piscine qui va avec (sisi je vous jure). Le blond version Mexicaine http://www.youtube.com/watch?v=Zje2cGEqI4I.

Les filles étaient surexcitées elles débordait de joie à l'accueil et je n'ai absolument RIEN compris de ce que la dame m'a expliqué (enfin presque rien). Elle m'a répété la même phrase à toute vitesse plusieurs fois.

Devant mon air ahuri et mes deux filles qui faisaient cliffhanger sur les bancs et qui essayaient de prendre la fuite par la porte d'entrée, elle est allé chercher un animateur sportif qui a tenté une explication en anglais...

(sisi rappelez vous http://cinedb.avcesar.com/film_bluray_dvd/i-9350/cliffhanger.html)

Au final j'ai compris que la piscine tu pouvais pas juste prendre tes gosses et les brassards ainsi que les quatre semis-remorques qui te suivent inévitablement jusqu'au vestiaires (et que tu essaie vainement de caser dans ton casier inévitablement trop petit quand tu as eu la chance de ne pas oublier la PIECE de 1euro/2 euros/ 50 centimes selon les piscines).

Ici tu t'inscris à l'année, tu paye une cotisation , une carte d'entrée et en plus des leçons parce que dans la majorité des piscine tu viens pas juste barboter faire prendre le bain mensuel et fatiguer en espérant enfin une bonne nuit avec tes enfants. Donc non seulement on doit payer la peau des fesses mais en plus je ne peux pas rentrer seule avec les deux filles parce que pour les leçons (obligatoires donc) c'est un adulte/un enfant et à des heures pré-établies et par tranches de 45 minutes pas plus...

J'ai dis merci et au revoir à la dame et au monsieur, je suis partie avec les deux puces qui voulaientalleràlapisicneetquemamannnnnnnnnpourquoituveuxpasqu'onaillealapisicne...

Le chemin a été incroyablement long jusqu'à la maison entre mon énervement intérieur et les récriminations de la chair de ma chair. Arrivée à la maison je me suis lancée dans une recherche effrénée d'une piscine où on aurait pas besoin de prendre rendez-vous et de vendre un rein pour aller nager. Peine perdue , ohhh frustration. Et puis on a mangé, j'ai nettoyé la piscine gonflable, elles ont joué avec l'eau, Tahina s'est endormie, on a fait le ménage avec Naïa et on s'est regardé plein de princesses Disney (en dissertant sur les quenouilles) en attendant David.

Bon la piscine c'était pas une bonne idée , vivement aujourd'hui qu'on trouve un autre truc impossible à faire ...

Trouver une piscine à México
Commenter cet article